Devenir traducteur assermenté

Devenir traducteur assermenté

Que sont les traductions officielles et les traductions certifiées ?

Quels sont les documents nécessitant une traduction officielle ?

Les actes d’état civil (certificats de naissance, de mariage, de décès), les actes judiciaires (jugements), les affidavits, déclarations écrites et documents enregistrés ou déposés dans les tribunaux judiciaires, les actes notariés (copies actes en minute ou en brevet, les actes authentiques), les actes administratifs (diplômes, casiers judiciaires, attestations notariales).

Qu’est-ce qu’une traduction certifiée ?

Une traduction certifiée – on devrait dire « certifiée conforme à l’original » – est une traduction effectuée par un traducteur agréé qui atteste dans une formule finale : qu’il est familier des langues de départ et d’arrivée, que la traduction dont il est l’auteur est conforme à l’original présenté, qu’elle est complète et exacte au mieux de son jugement. Cette déclaration finale est ratifiée et revêtue d’un cachet.

Quels sont les documents nécessitant une traduction officielle ?

Les actes d’état civil (certificats de naissance, de mariage, de décès), les actes judiciaires (jugements), les affidavits, déclarations écrites et documents enregistrés ou déposés dans les tribunaux judiciaires, les actes notariés (copies actes en minute ou en brevet, les actes authentiques), les actes administratifs (diplômes, casiers judiciaires, attestations notariales).

Qu’est-ce qu’un traducteur agréé, un traducteur assermenté ?

Le traducteur agréé

Un traducteur agréé est un traducteur choisi pour sa compétence et son expérience afin de figurer sur une liste (ex. Consulats de France)
Un exemplaire du cachet et de la signature des traducteurs agréés est déposé au consulat. Le consulat attend de ces traducteurs des traductions exactes, complètes et conformes aux originaux qui leur sont présentés. Les traductions sont pourvues d’une déclaration attestant du respect de ces exigences. Elles sont revêtues d’un cachet et signées. Un traducteur agréé se voit confié les traductions qui relèvent de l’expert traducteur en France. Le consulat, en apposant son cachet et la signature du vice-consul en fait un document recevable par les autorités françaises.

Le traducteur assermenté ?

En France, le titre de traducteur assermenté est protégé par la loi et nul ne peut le porter sans être inscrit sur la liste des experts-traducteurs près une cour d’appel ou sur la liste des experts-traducteurs agréés par la Cour de cassation. L’Instruction générale à l’état civil dispose que les actes d’état civil doivent être obligatoirement traduits par un expert-traducteur. À l’étranger, ces traductions sont faites par un traducteur du consulat français.